Sports

Anelka viré : affaire nationale ...

On touche le fond. Les insultes d'Anelka et son exclusion occupent toute l'actualité. Comme on ne peut plus faire diversion avec nos réussites sportives, la "chance" est du côté de Sarkozy car les instances du foot tombent dans le psychodrame avec la recherche d'un "traître dans les vestiaires". Du coup on ne parle plus des retraites ni des affaires qui plombent le gouvernement : Bettencourt-Woerth, Karachi, Joyandet, Blanc ...

Les jeux du cirque dans toute leur splendeur. L'arrogance et la vulgarité au sommet. Des joueurs incapables d'aligner trois phrases intelligentes pour se défendre. Ah la belle équipe ! On dirait des ministres ...


Indifférence

Les marchands de rêve n'avaient rien à nous offrir cette année.

Comme beaucoup de français, j'ai regardé le match de foot France Mexique hier soir. En d'autres occasions pourtant j'ai beaucoup vibré, en 1998 notamment, mais là rien, même pas pour pester. Cette équipe n'en est pas une. La fin programmée du voyage des bleus en Afrique du Sud m'indiffère et je n'ai aucune envie d'ajouter ma voix au concert des lamentations. Il faudrait déjà que je ressente de la tristesse ou de la colère, mais là non, aucune sympathie et encore moins de la compassion pour ces gens là.

Une chose est sûre, Sarkozy ne pourra pas se servir d'un bon résultat des bleus pour se pousser du col.


Antoine Dénériaz champion olympique

Antoine Dénériaz a réussi l'exploit de remporter dimanche le titre olympique de l'épreuve reine de ces Jeux, la descente, disputée sur la Kandahar-Banchetta de Sestriere. Avec un temps de 1'48", le Français a devancé tous les favoris de la course. L'Autrichien Michael Walchhofer s'est classé deuxième à 72 centièmes. Le Suisse Bruno Kernen a pris la troisième place à 1"2 du vainqueur.

Voilà le grand cirque blanc a commencé et moi qui pensait ne pas m'y intéresser, j'ai aussitôt eu envie de fêter l'évènement sur mon blog ! Du pain et des jeux, cocorico et tout le toutim ... Aiglon ne serait donc qu'un petit coq chauvin ? Pas grave, bravo Antoine ! Allez la France !

Dnriaz_1  Coq_1


Delanoë joue à contretemps

Le maire de Paris accuse Londres de n'avoir pas respecté les procédures du CIO pour l'attribution des Jeux de 2012. Mais pourquoi n'a t-il pas donc protesté plus tôt ? Lundi dernier, deux consultants australiens membres du comité Londonien tirent à boulets rouges sur le Stade de France "inadapté à l'athlétisme et souffrant de problèmes de visibilité dans les tribunes".

Pourquoi avoir laissé passer ce dérapage sans rien faire, simplifiant la tâche du président du CIO qui peut légitimement dire qu'on ne lui a rien demandé (mais qui aurait pu aussi s'auto-saisir de la question). De la même façon pourquoi n'avoir pas réagi lorsque les anglais ont franchi les limites en proposant 50 000 dollars de frais à chaque délégation du CIO ... avant de retirer l'offre précipitamment en mars dernier.

Non décidément, comme Hollande qui punit Fabius après le référendum, Delanoë prend aujourd'hui le risque de paraître mauvais joueur aprés la décision du CIO, et ne semble pas avoir le sens du timing dans ses interventions.

En dehors du fair play qu'il avait affiché initialement, il devrait méditer cette maxime anglaise : "never explain, never complain". Ne jamais se justifier, ne jamais se plaindre ... ou en tout cas à éviter quand ça ne sert plus à rien.

Image_8979456_192_144