La vie se nourrit de batailles ... Vivement celle du référendum sur les institutions.
Mon frère Michel est parti ... un immense chagrin.

Bientôt un autre rythme, une autre vie.

Je suis à un peu plus de deux mois de ma nouvelle vie. Une nouvelle étape commence. L'aspect matériel n'est pas un sujet mais l'aspect de liberté me plait énormément. Ne plus être obligé de vivre au rythme des autres. Choisir ses déplacements et son emploi du temps, les gens qu'on fréquente ... que souhaiter de mieux.

La question essentielle est de se créer un environnement propice. J'ai un bel appartement que j'espère étendre et embellir, c'est un point acquis. Il y a des possibilités de nouvelles activités et voyages avec mes proches. Je m'en réjouis d'avance.

Mais il y a la question de l'entourage. Des gens s'en vont que ce soit moi qui m'en sépare, ou que ce soient eux qui partent. Aussi bien professionnellement, qu'affectivement ou politiquement une forme de sélection s'opère. Je me sépare de personnes qui parfois n'ont fait que profiter sans rien donner ou presque, parfois ne partagent tout simplement pas mes centres d'intérêt ... Des personnes aussi qui politiquement sont éloignées de moi. Je n'ai pas de raison de laisser quiconque me pourrir la vie. Le masochisme n'est pas mon genre. Chacun suivra sa route et c'est mieux ainsi.

Je ne peux rien faire malheureusement contre les départs non voulus. Les problèmes de santé de mes proches s'accentuent. Je crains le pire par moments. Quelle triste année en perspective.

Enfin je ne m'attarderai pas sur les problèmes toxiques et les malheurs, je suis et reste un optimiste et un épicurien, un passionné du vaste monde sous toutes ses facettes. Il y a les plaisirs, les désirs et les rencontres. Les surprises aussi. J'en attends la meilleure part. Seront-elles au rendez vous de cette nouvelle vie ? Je ne sais pas. Surtout ne pas rêver. Enfin si un peu.

Commentaires