Abstention record ... faute d'une opposition crédible. LREM a intérêt à ne pas crier victoire.

La réforme fiscale sur de meilleurs rails

Rails
J'avoue que la tournure des évènements m'inquiétait quand il s'est agi de planifier la réforme fiscale de début de quinquennat. Beaucoup d'impôts et de taxes visibles tout de suite (la CSG), et un report emblématique : la suppression de la taxe d'habitation que beaucoup attendaient. Le discours de politique générale m'a - je l'avoue - singulièrement refroidi sur l'ardeur réformatrice du gouvernement. Les pensées en altitude du président m'avaient séduites intellectuellement mais les dispositions concrètes du premier ministre m'avaient déçu, tant la rigueur comptable tenait la corde des priorités.

Heureusement Zorro est arrivé. Zorro c'est Emmanuel Macron. Il a recalé deux mesures phares dans un avenir proche : la TH et l'ISF. Ouf. On fera bien des choses en 2018 et sans attendre la fin du quinquennat, ce que personne n'avait annoncé quoiqu'en dise le porte parole du gouvernement.

Si on se prenait le feu croisé des insoumis qui crient à l'austérité, des droitiers qui crient à la trahison des promesses de campagne vis à vis des retraités (baisse TH contre hausse CSG) et des socialistes qui crient par principe parce que la REM les a dépouillé de leur patrimoine électoral et de leurs subventions publiques, on aurait vite sombré dans l'opinion.

Quoiqu'en dise le pouvoir, il faut écouter la base. Quand même les macronistes se mettent à tousser, il faut changer rapidement. Ce n'est pas la moindre qualité d'Emmanuel Macron que de savoir écouter.

Commentaires