La question identitaire, un sujet à traiter en urgence.
Le chômage juge de paix

Small break

Je fais un petit break sur les réseaux sociaux. C'est trop abrasif. On s'y brûle les chairs à force de se frotter à des gens qui ne méritent pas qu'on s'y intéresse ou qui vous font sur-réagir à coup de provocations ou de réactions épidermiques et de formules lapidaires. Lapidaire a une autre signification mais je trouve que l'idée de lapider l'adversaire ou le contradicteur correspond bien à la mentalité de certains de mes interlocuteurs sur ces réseaux.

Je me suis souvent demandé comment faisaient certains pour garder leur calme en toute circonstance face à des individus vindicatifs, péremptoires et parfois grossiers que ce soit dans des discussions privées ou publiques. Il faut une bonne dose de maîtrise de soi, une capacité de résistance hors du commun. Ne jamais prendre les gens de haut, ne jamais péter un cable, ne jamais répondre du tac au tac, rester dans le cercle de la raison, c'est un métier. Les politiques professionnels savent le faire. Je n'en suis pas un donc je réagis autrement, avec sincérité et conviction, donc parfois trop vivement.

Je fais aussi ce petit break pour d'autres raisons plus personnelles, plus intimes, dont je ne parlerai pas. L'abrasivité des relations n'est pas réservée aux inconnus du net, mais aussi à des gens que je connais de près ou de loin et qui envahissent mon cerveau et mon coeur, mon esprit et mon âme. Il est temps de réfléchir un peu à stabiliser tout ça.

Voilà pourquoi je cause ici ce matin. Je veux un peu de paix (je l'ai déjà dit non ?). Je suis de nature calme et sereine, optimiste même. Ca demandera juste un peu de temps. 

Commentaires