Pour un vrai virage économique, il faut donner carte blanche à Emmanuel Macron
Quand Rocard oublie le Front Populaire et Blum sur la loi bancaire de 1973 !

Envie de presque rien

La douceur de l'été est là ce matin. Je travaille lentement, sans trop d'efforts, les dossiers s'empilent, se dépilent, je prends un café et je fais une pause cigarette. Si je publiais ceci sur FB (Facebook pour les intimes) je serais sûr d'avoir quelques réactions immédiates de quelques uns de mon millier d'amis virtuels (ou pas). Là je prends le parti d'une plus grande intimité. D'autant que je n'ai envie de presque rien, comme dit la chanson de Reggiani. Laquelle déjà, je ne me rappelle plus ... Sans importance.

J'ai eu envie hier de partager sur FB quelques photos vintage après être tombé par hasard en surfant, sur ce sitehttp://vintagephoto.livejournal.com/ Un brin de nostalgie des années 1900-1950 et même 60 quand je suis né ... Là encore rien d'important, l'inspiration du moment. Du coup j'en ai fait un album pour les photos que j'ai préférées.

Autre fait insignifiant : ce week-end j'ai fait l'acquisition d'une table en eucalyptus et de quelques chaises pour ma terrasse ! Que j'ai monté hier soir et dont j'ai profité jusque tard dans la nuit, vers minuit je crois. J'aime beaucoup ma nouvelle terrasse à Meulan. 11011280_10153536523316692_3889820075680045427_o

J'ai déjà eu l'occasion d'organiser quelques soirées apéritifs, buffet dînatoire, très sympas avec quelques ami(e)s. Mais il manquait quelques accessoires de terrasse. J'y remédie progressivement.

La langueur paresseuse de cette journée de canicule qui s'annonce ne m'incite guère à l'effort ... Je vais reprendre doucement une activité normale, très doucement ... et rêver d'une cigale qui chante ... . loin d'ici.

Commentaires