Dailymotion, fallait-il vendre à Yahoo ou non ? A priori oui.
Un an de Hollandisme

L'autre gauche manifeste le 5 mai, tirons en les conséquences

Le Front de Gauche manifeste le 5 mai à l'appel de Jean-Luc Mélenchon. Le PG, le PCF, les autres petites organisations du FDG et certains Verts de l'aile gauche d'EELV comme Eva Joly et Sergio Coronado vont défiler en commun à Paris et ailleurs. Qu'en penser ? C'est leur droit. Mais est ce utile ? Pas pour le gouvernement et la majorité parlementaire c'est certain. Pour la gauche c'est encore moins vrai tant le changement de cap demandé est illusoire et dénué de solutions pour le pays.

Il est étrange que cette marche pour la VIème République soit décidée pratiquement par un seul homme. Un homme qui pratique le gouvernement en petit comité de fidèles, court-circuitant le fonctionnement de l'appareil des partis, faisant d'ailleurs grincer des dents au passage. La VIème République vue par un leader au mauvais caractère donne ce résultat : des décisions solitaires, des imprécations, des insultes. J'ai été estomaqué de lire les menaces contre les médias au service du pouvoir "notez les noms ... pour vous en souvenir" sans doute pour les promener au bout d'une pique le jour de la révolution, après convocation devant un tribunal populaire. Rien qui soit rassurant pour un candidat premier ministre. Si on peut s'inquiéter des déclarations et des postures parfois déroutantes de certains des nôtres, que dire de Mélenchon ? Pourvu qu'il ne dirige jamais la France.

Si on lit un instant les propositions de Jean-Luc Mélenchon, que voit-on ? Des contre vérités à chaque ligne ou presque. Et une méconnaissance phénoménale de l'économie si ce n'est pas volontaire. Trois exemples : il indique que les salariés ne bénéficient que d'un abattement de 10% sur leurs revenus alors que les dividendes bénéficieraient de 40% ... Il omet simplement de préciser que ces 40% visent uniquement à tenir compte de l'impôt sur les sociétés de 33% déjà acquittés par les entreprises avant la distribution de dividendes. Par ailleurs, il confond la niche Copé et le régime de plus values en cas de cession. Enfin il trompe son monde en disant que la part des dividendes a grimpé de 3 à 9% depuis 1982 dans la valeur ajoutée des entreprises sans préciser que la part des salaires n'a pas changé mais que c'est celle des intérêts d'emprunt qui a chuté, les entreprises cessant de s'endetter. Bref, Mélenchon fait du Mélenchon, il communique avec une grosse caisse et ne s'embarrasse pas des détails ... Mais pour faire s'indigner le lecteur moyen du FDG aucune grosse ficelle n'est exclue. On croirait lire des tracts de l'extrême gauche. Tout ça pour pouvoir dire que "Hollande cajole les patrons".

Comment réagir face à une telle opposition dont la mauvaise foi le dispute à la hargne contre ses concurrents à gauche à savoir, le parti socialiste et ses alliés ? Jusqu'à présent François Hollande a affiché l'indifférence qu'il fallait face à un comportement outrancier. Mais au bout du bout, le leader du FDG n'a fait que poursuivre son travail de sape. Il a contribué autant si ce n'est plus que la droite à la chute de popularité du président. Il tape sur nous avec constance et s'offusque de la moindre protestation contre une telle attitude. C'est immature et irresponsable. Il faut siffler la fin de la partie.

J'attends de mon parti une prise de position officielle sur ces manifestations qui ne font qu'affaiblir la gauche. Au delà d'une condamnation de principe qui ne mène nulle part, il faudrait savoir quelle stratégie d'alliance le parti compte adopter. Sans clarification avant les municipales, j'aurais du mal à siéger dans la même majorité que ceux qui jouent la défaite de la gauche au pouvoir.

 

Commentaires