Les vertus du social libéralisme expliquées par Peter Mandelson
Je signe la contribution BESOIN de GAUCHE

Le temps des contributions

C'est l'été. C'est pour moi le temps de la lecture, les heures chaudes et somnolentes où je me plonge au choix dans un livre plaisir (science fiction, polar, ou bande dessinée) ou un essai roboratif et sérieux (politique, économie ou sciences sociales) à décortiquer entre deux magazines et quelques articles picorés sur internet.

Et puis il y aussi les "contributions" ! Ces merveilles de dissertations politiques que le reste du microcosme français envie au Parti Socialiste. Il y en aura une douzaine cette année qualifiées de "contributions générales", auxquelles une centaine de "contributions thématiques" devraient se joindre. Mais ce sont les "générales" qui sont les plus attendues à défaut d'être les plus lues.

L'avantage du temps présent, c'est qu'on peut les lire d'ores et déjà car elles sont toutes disponibles un peu partout sur le net, il suffit de chercher un peu. Elles seront de toute façon publiées sur le site du PS à partir du 7 juillet.

Je ne suis pas certain de toutes les lire in extenso. Mais la question se posera pour les motions, ces textes présentés par les futurs candidats, qui dessineront les lignes de clivage sur au moins trois points clés : le programme, les alliances, le leadership.

Mon problème actuel est de savoir quelle contribution je vais signer (on ne peut en signer qu'une) : j'ai le choix principalement entre celles de Moscovici, Aubry, Delanoë, Royal, ...

Par contre je ne me vois pas signer celle de Hollande, Dray, Mélenchon ou Emmanuelli ... La contribution de Fabius est étonnante par sa qualité et sa richesse, mais bon c'est Fabius !

Alors que faire ? Mon premier réflexe serait de signer celle de Moscovici, mais je n'y ai pas trouvé tout à fait le souffle attendu. Paradoxalement, le texte d'Aubry est bien plus tonique et percutant. Celui de Royal est cohérent et dense, enrichi d'apports externes manifestement. La version de Delanoë ne m'a guère emballé. A brule pourpoint, ma notation des textes me ferait classer 1. Aubry, 2. Royal, 3. Moscovici, 4. Delanoë ... Ah on devrait signer sans savoir de qui ils sont !

Je vais prendre le temps de relire ces quatre textes et puis je me ferai mon idée. Le fait est que la présence médiatique des uns et des autres sera aussi un facteur de décision, de même que la liste des signataires ... Irrationnel ? Pas tant que ça. La capacité à rassembler et à s'opposer est aussi un critère essentiel. Là dessus, c'est Royal qui a pris ces jours ci des longueurs d'avance ... Pas simple.

Commentaires