La terre tourne
Pré-congrès : petits calculs et marchandages

Etre de gauche ou etre de droite

Il m'arrive régulièrement de me reposer la question existentielle suivante : est ce que le clivage gauche droite a encore du sens ? Certains s'emploient à le nier (Bayrou) ou à le brouiller (Sarkozy), pour mieux asseoir leur volonté d'accéder au pouvoir ou de le conserver. Quoi de mieux qu'une espèce de consensus mou sur tous les sujets.Encore mieux cela permet de justifier l'immobilisme à savoir la conservation du pouvoir par la droite ou de se placer en permanence au centre du jeu.

Une fois ces considérations tactiques évacuées, il y a quand même un certain nombre de principes, de valeurs que nous partageons ou nous ne partageons pas.

J'ai été assez frappé de voir que l'UMP se met à utiliser les mêmes mots que nous dans sa dernière convention thématique : justice sociale ! L'UMP défenseur de la justice sociale, ca je n'y aurais pas pensé. Ils font vraiment fort pour entretenir la confusion ces gens de droite. Ils veulent jouer le rôle de la majorité et de l'opposition tout à la fois ! Et en plus je suis convaincu qu'ils sont persuadés d'agir de bonne foi dans l'intérêt général.

Mais non ce n'est pas pareil. La valeur ultime de gauche par essence c'est bien la solidarité, la vraie solidarité, qui ne se confond ni avec la charité, ni avec la compassion. Quand quelqu'un tombe à l'eau, on le récupère, c'est normal. La droite n'est pas plus inhumaine que la gauche, elle propose comme nous les filets de sécurité ou les équipes de pompiers qui vont venir au secours des malheureux, la question n'est pas là.

La question politique essentielle est de savoir ce qui ressort de la responsabilité de l'individu et de la responsabilité collective. pour moi, c'est là que le curseur n'est pas le même quand on est de droite et de gauche. Pour les gens de gauche, la responsabilité de la société est supérieure à celle de l'individu car il y a inégalité des forces en présence. La société opprime dans une lutte pot de fer contre pot de terre. Pour les gens de droite au contraire, la responsabilité individuelle est en cause car c'est la liberté de chacun qui prime. Chacun décide de son sort en quelque sorte.

Est- ce suffisant de dire que la primauté accordée à la liberté et l'égalité est le facteur discriminant gauche-droite ? Pas sûr vu que la droite s'ingénie à brouiller les pistes en mêlant efficacité économique et justice sociale dans ses discours.

Bon, en ces temps de bac et d'examens de toutes sortes, c'était ma minute de réflexion basique. Pourquoi ne pose t-on jamais cette question au bac d'ailleurs ? C'est quoi être de gauche ou être de droite ? Allez, dissert, je ramasse les copies dans deux heures ... !

Commentaires