Previous month:
novembre 2006
Next month:
janvier 2007

décembre 2006

DSK demande un soutien entier

DSK met en avant la social-démocratie

NOUVELOBS.COM | 18.12.2006 | 07:58

Soutien. Dominique Strauss-Kahn, ex-candidat socialiste à l'investiture présidentielle, appelle ses partisans à soutenir Ségolène Royal tout en mettant en valeur la social-démocratie.

Dominique Strauss-Kahn

Dominique Strauss-Kahn

(c) Reuters
L'ancien candidat à la primaire socialiste Dominique Strauss-Kahn a appelé, dimanche 17 décembre, ses partisans à "s'engager entièrement" pour "faire gagner" Ségolène Royal à la présidentielle en "apportant un plus", la social-démocratie.
"Les idées de la social-démocratie sont essentielles pour la victoire. C'est en les affirmant que nous aiderons la gauche à gagner la présidentielle et ensuite à réussir", a-t-il indiqué devant les membres de son mouvement, Socialisme et démocratie.
Près de 600 de ses soutiens, "représentant tous les départements", participaient à une réunion autour de Dominique Strauss-Kahn dans un gymnase du 13e arrondissement, à Paris.
Dominique Strauss-Kahn avait recueilli 20,69% des voix à la primaire socialiste à la mi-novembre, loin derrière Ségolène Royal (60,65%) mais devant le candidat de la gauche du parti Laurent Fabius (18,66%).

Un Barbier sinon rien.

Sur le blog de Christophe Barbier

La diplomatie royaliste

La négociation a commencé entre Ségolène Royal et Jean-Pierre Chevènement. Elle l’a appelé en personne et lui a envoyé un émissaire pour le rassurer. En termes de circonscriptions pour les législatives, le PS fera un effort en direction du Mouvement Républicain et Citoyen. Néanmoins, Georges Sarre, à Paris, ne sera pas récupéré. Selon Solférino, Chevènement serait prêt à lâcher son lieutenant. Le PS fait vraiment les yeux doux au « Che ». L'émissaire me confie: « Tu as été à la création du Parti socialiste, tu y as fait toute ton ascension avant de partir sur un problème qui n’existe plus, la Guerre du Golfe. Il faut que tu reviennes au bercail et finisses ta vie politique parmi les socialistes.

Un discours beaucoup plus dur a été tenu à Jean-Luc Mélenchon, qui s’est dit « consterné » par la désignation de Ségolène Royal. « Cela fait plusieurs fois qu’il est « consterné » par nos choix. Il devrait en tirer les conclusions. Il n’a pas été viré quand il a fait campagne pour le « non » à la Constitution européenne, il le sera s’il fait campagne avec les collectifs anti-libéraux pour un autre candidat. José Bové rêve d’une candidature Mélenchon : si les communistes laissent faire ça, on sera terribles. Appel au vote utile dans tous les scrutins pour achever le PC, signatures d’élus offertes à Besancenot pour qu’il soit candidat à la présidentielle et fasse tomber les autres candidats à 2% ! »

Bref, la diplomatie royaliste est à l’œuvre dans un but simple : que la gauche de la gauche soit si faible au 1er tour qu’elle ne puisse faire aucun chantage sur Ségolène et se contente d’appeler au « Tout sauf Sarkozy » ou au « Halte à Le Pen ». Ainsi, la candidate socialiste pourra « mordre » sur le centre sans craindre sur sa gauche.

Habile, non ?

Commentaire : ce post avait été écrit le 23 novembre. Depuis Chevènement s'est rallié, et la gauche de la gauche se désintègre jour après jour.

Reste cette idée : "Mordre au centre ... ". Ah ?! Et le sort fait à Mélenchon, pas faux (mais à mon avis le cas Frêche est plus urgent). Ségolène a déjà pris le PS par la droite donc par le centre. Tout est lié a t-elle coutume de dire. Je suis tenté de la croire désormais : un scénario de conquête est à l'oeuvre. On sent que quelqu'un d'autre a écrit un bout de la partition. Son nom ? François Hollande.

Je comprends qu'elle n'ait guère besoin de certaines troupes militantes, quand on sait si bien manoeuvrer avec une équipe de snipers meurtriers. La Zapatera est une guerrillero.

L'histoire de l'ascension royale continue de s'écrire.


Soutien sans participation

Depuis le 16 novembre 2006, il faut bien dire que je me sens quelque peu moins concerné par la campagne présidentielle 2007 du fait de l'échec de DSK.

J'ai enlevé de mon blog tout ce qui avait trait à DSK 2007 sans signification désormais. Bizarrement, les logos, bannières et appel à soutien subsistent sur le blog de DSK. Son équipe est probablement moins sur le pont aujourd'hui, et la réactivité depuis un mois maintenant s'en ressent. Bref, peu importe, le coup a été rude pour tout le monde, il faut maintenant avancer.

Alors que peut faire un blogueur qui est devant cette situation ? Rester l'arme au pied, attendre un signal du chef ? Se morfondre avec les copains du net et d'ailleurs ? Tirer un bilan de post-campagne ?

Oui tout ça je l'ai fait, ici ou là, avec plus ou moins d'entrain. J'ai au final développé ma théorie du "soutien sans participation" pour signifier que puisque la campagne de Ségolène Royal prend son envol sans les vaincus, nous sommes désormais derrière elle, mais sans avoir à agir activement. Le flou qui règne d'ailleurs sur le rôle du PS dans cette campagne par rapport à la candidate n'est pas fait pour m'enthousiasmer.

Par contre d'autres enjeux locaux m'intéressent et m'impliquent. Les législatives suivront à un mois d'intervalle, l'élection présidentielle de mai 2007. On m'a proposé de faire partie du collectif qui va animer la campagne dans ma campagne (!) Achèroise pour la sixième circonscription des Yvelines. Ayant de l'estime pour notre candidat, Patrick Abisseror, secrétaire de section à Achères, je ne pouvais pas refuser. Bien que cette circonscription réunisse des villes aussi faciles pour la gauche que Saint-Germain-en-Laye, Chambourcy, Le Pecq ... le challenge pour nous est de faire au maximum bonne figure, prendre le leadership à gauche (PC, Verts, PRG, MRC), et viser le coup d'après (comme aux échecs).

Voilà pourquoi je suis devenu le webmaster du blog de campagne de Patrick : www.abisseror2007.com, et que j'ai décidé de relooker ma bannière d'accueil en intégrant ce nouvel objectif. Il suffit de cliquer dessus pour rejoindre le site de campagne de Patrick et Claude (sa suppléante). J'ai aussi ajouté quelques logos et images rappelant Aiglon sous toutes ses formes sur le web, car c'est quand même toujours ici mon blog personnel, ne l'oublions pas. Je sais que le "camembert Aiglon" va m'attirer les risées de même que les cycles Aiglon, l'hôtel Aiglon, ... mais je ne crains ni le kitch du look de ma nouvelle bannière, ni l'auto-dérision, exercice nécessaire pour mes chevilles et mon tour de tête, disent certains.

Pour les observateurs attentifs, ma bannière new look recèle un clin d'oeil politique (non, pas le camembert franchouillard !). Quand je parle de soutien sans participation, tout en proposant de participer à la campagne dans la bannière, çela semble contradictoire. En effet.

Pour résoudre ce grave dilemme j'ai intégré (en petit) l'affiche de Ségolène Royal : donc je la soutiens. Et la participation est (suivez la flèche) tournée vers nos deux candidats yvelinois ! Je sais, il n'y a que moi qui ai compris et que ça amuse. Mais j'essaye de vous expliquer quand même les méandres de ma réflexion au travers de mes cogitations symboliques. L'image compte tellement de nos jours.

Voilà, j'espère que vous comprenez donc mieux ce que j'entends faire pour les mois à venir.